la loi de l'attrractionCher lecteur, chère lectrice, imaginez que vous possédiez un microscope ultra perfectionné qui vous permette d’aller voir au cœur de la matière. Que verriez-vous ?

Placez un de vos doigts sous l’appareil et observez. Vous voyez votre peau en gros plan. Maintenant, réglez le microscope pour voir de quoi est constituée votre peau. Vous constatez qu’elle est formée d’innombrables cellules placées les unes à côté des autres. Focalisez alors sur l’une de ces cellules et observez de quoi elle est elle-même constituée. Vous découvrez différents éléments qui sont formés d’un ensemble de molécules. Et ces molécules, de quoi sont-elles composées ? D’atomes.

Vous vous souvenez de ce qu’est un atome : un noyau et des électrons qui tournent autour à grande vitesse. On sait que le diamètre de l’atome est au moins 40000 fois plus grand que celui de son noyau. Donc, pour avoir un ordre d’idée, si on représentait par une orange le noyau d’un atome de zinc par exemple, ses électrons périphériques tourneraient à 5 km de son centre. Et entre le noyau et les électrons, que trouvons-nous ? Rien. Du vide.

Mais revenons au noyau de l’atome. De quoi est-il constitué lui-même ? De protons et de neutrons. Attrapons un de ces éléments au hasard et voyons ce qu’il y a dedans. Nous découvrons des quarks. Dans l’état actuel des connaissances scientifiques, les quarks sont les constituants élémentaires de la matière. Il n’y a pas plus petit. Le professeur Murray Gell-Mann reçut en 1996 le prix Nobel de Physique pour leur découverte et depuis, on n’a pas fait mieux.

Nous voici donc au cœur de ce qui constitue tout ce qui est créé sur la terre. Ouf !

Mais voici maintenant une chose qui pourrait nous faire réviser nos croyances en ce qui concerne le monde tel que nous nous le représentons : les quarks qui sont à l’origine de la matière… ne sont pas de la matière ! Un quark, c’est de l’énergie en mouvement. Étonnant, non ?

Donc reprenons : Matière (tout ce qui existe sur la terre : vous, moi, les animaux, les plantes, etc.) => cellules ; (l’air, l’eau…) => molécules => atomes => protons, neutrons et électrons => quarks => énergie pure.

Cela fait bien longtemps que les guides spirituels (les authentiques) de toutes les religions nous le disaient : la matière est avant tout de l’énergie pure concentrée, « disposée » d’une certaine façon selon ce qu’elle veut créer.

« De la matière à l’énergie et de l’énergie à la matière, il n’y a ni interruption ni rupture. » Omraam Mikhaël Aïvanhov

« Elle ? » En fait, cette énergie est aussi conscience puisqu’elle a créé ce monde et le maintient tel que nous le connaissons. Une sorte d’énergie divine, en quelque sorte. Mais ici, nous l’appellerons « énergie universelle » ou « univers » pour simplifier.

Donc :

Considérons si vous le voulez bien que l’univers que nous connaissons, celui dans lequel nous vivons et dont nous faisons partie est créé par une conscience-énergie illimitée, unique et éternelle qui s’exprime elle-même de par sa propre volonté en tant que ce monde et tout ce qu’il contient.

Tout ce qui existe sur cette terre (et au-delà) – vous et moi y compris – est donc créé à partir de cette conscience unique, et contenu en elle.

A notre échelle, nous pouvons observer qu’elle se manifeste en tant que substance matérielle de toute forme, qu’elle soit minérale, végétale, animale ou humaine, visible ou invisible.

Votre esprit personnel est donc une conscience individualisée au sein de la conscience universelle.

Vous êtes de l’énergie dans de l’énergie. Vous avez donc le pouvoir de la façonner afin qu’elle se manifeste concrètement selon vos désirs.

C’est pourquoi ce que nous semons dans l’univers avec nos pensées et nos sentiments (consciemment ou non), nous le récoltons immanquablement dans notre vie.

Ce monde est donc en essence parfait, les différents plans qui le constituent s’intégrant les uns avec les autres dans la plus pure harmonie puisque tous créés par une intelligence unique.

Sous cet éclairage, on comprend alors aisément que la douleur, la maladie, la pénurie ou le mal-être ne sont pas prévus dans ce plan et sont donc des créations humaines bien involontaires, reflets de dysfonctionnements en activité dans le corps, le mental ou le subconscient de la personne qui en souffre.

Car l’univers ne réfléchit pas, n’analyse pas. Miroir parfait de votre état de conscience, il ne fait que concrétiser pour vous l’équivalent de ce que vous émettez. Ce phénomène est connu depuis la nuit des temps, bien qu’il soit périodiquement remis au goût du jour sous des noms divers.

Donc à la fois universelle, simple, magique… et imparable, la loi de l’attraction s’énonce ainsi :

Définition de la loi de l’attraction

Ce que nous pensons et ce à quoi nous accordons de l’attention et de l’énergie
physique, émotionnelle ou psychique
(consciemment ou inconsciemment)
se concrétise obligatoirement dans notre vie.

C’est pourquoi ce que l’on attire à soi de positif ou de négatif (aussi bien les personnes que les biens ou les situations), n’est que le reflet de nos pensées, de nos actes et de nos émotions.

Vous êtes donc ni plus ni moins l’expression de vos croyances (conscientes et inconscientes) et votre vie en est le reflet exact car vous en êtes co-créateur, sachez-le.

Comme quoi, nous devons bien admettre que nous sommes responsables de ce que nous vivons.

Alors où êtes-vous allé chercher que vous deviez vivre modestement et parfois même connaître des difficultés financières ou le manque dans différents domaines ? Ceci n’est pas une loi de l’univers, c’est simplement le résultat d’une mauvaise programmation mentale.

Il n’y a aucune vertu dans la pauvreté ou dans la maladie ou dans la solitude subie. Vous êtes sur la terre pour vivre une vie épanouie et heureuse et il ne tient qu’à vous de la réaliser ainsi. Vous en avez le pouvoir.

Vous êtes depuis toujours et pour toujours le capitaine de votre vie.